Sources de bruit dans l'environnement

Sur cette thématique, l’UMRAE focalise ses recherches sur les sources de bruit issues des transports terrestres et de certaines activités industrielles.

    

Le bruit routier

Les recherches sont centrées sur :

  • le bruit de contact pneumatique/chaussée

en particulier les phénomènes de contact dynamique et de pompage d’air. L'objectif est ici d’étudier et de développer des revêtements de chaussées optimisés pour le bruit.

  

  • l'émission sonore des véhicules

associée aux 2 roues-motorisés, véhicules légers, poids-lourds et transports en commun. Les recherches portent notamment sur les véhicules « innovants » (véhicules électriques par exemple) qui, outre des lois d’émission particulières, peuvent également induire des nouveaux modes de fonctionnement et d’usage, ainsi que des sources sonores spécifiques (signaux d’alerte, systèmes de refroidissement…).

Le bruit ferroviaire

L’UMR concentre également ses efforts sur le bruit des véhicules guidés, qu’ils soient inter-urbains (trains) ou urbains (tramways, métros). Depuis plusieurs années, le laboratoire est clairement positionné sur :

  • la modélisation et la réduction du bruit de crissement (freinage, en courbe)

           

   

  • la caractérisation et la modélisation de l’émission acoustique des véhicules ferroviaires

Les nouvelles sources

Au-delà des zones fortement urbanisées, d’autres sources de bruit constituent aujourd’hui un enjeu d’intérêt majeur.

C’est en particulier le cas des sources de bruit générées par les nouvelles sources d’énergie, comme les éoliennes. De nouvelles connaissances sont nécessaires à une meilleure évaluation des impacts environnementaux et sanitaires éventuels consécutifs à l’implantation de tels systèmes, afin d'accompagner leur développement.

L’UMRAE poursuit des recherches sur ce sujet spécifique des sources sonores basses-fréquences, en « hauteur » et en mouvement.